Annuaire 2021 de l’Industrie Française du Vêtement d’Image et de Fonction

0,00

Annuaire 2021 de l’Industrie Française du Vêtement d’Image et de Fonction réalisé par le Comité Français des Industries du Vêtement d’Image et de Fonction avec le concours du DEFI et du Magazine M&T2.

Catégorie :

Description

Le marché du vêtement professionnel représente un secteur très spécifique au sein de l’industrie de l’habillement en France, reste peu connu hors de son écosystème. Pourtant, les PME qui le constitue, une cinquantaine en France ont été brusquement placée sous la lumière au début de la crise sanitaire.

Plusieurs sites importants de ce secteur hautement technique et « normé » ont été les premiers à fournir des masques homologués par la DGA (Direction générale des armées) et la DGE (Direction générale des entreprises). Des masques chirurgicaux, homologués comme tels, au plus fort de la pénurie des débuts. A l’instar d’entreprises, fournisseur de l’armée française, ou encore spécialisées dans le vêtement de protection militaire. Puis, une grande partie de la confection française a suivi.

Ce secteur combine deux fortes valeurs ajoutées dans le paysage de l’habillement français. Très technique, il investit fortement en R & D et maîtrise sa chaîne de production, que ce soit en France ou dans des unités de fabrications situées à l’étranger mais qui appartiennent le plus souvent en propre à l’entreprise. De plus, s’il n’est pas concerné par la saisonnalité du prêt-à-porter, le vêtement professionnel, ou vêtement d’image et de fonction, n’en développe pas moins des lignes de produits qui combinent une exigence technique avec une création permanente. C’est un produit identitaire. Il est rare que les clients du vêtement de travail disposent en interne des ressources permettant de définir les réponses aux risques potentiels. Cette valeur ajoutée complémentaire est indissociable de la compétence industrielle des entreprises du secteur et permet de proposer, en étroite collaboration avec les utilisateurs, le meilleur vêtement, après l’étude des besoins. Enfin, en matière de développement durable, le secteur fait figure de pionnier, s’étant engagé dans une démarche globale depuis plusieurs années. Les entreprises sont utilisatrices de produits labellisés (Oeko-Tex ou Max Havelaar, par exemple), et la plupart sont certifiées “assurance qualité” sur l’ensemble du cycle d’élaboration et de fabrication du produit.

Le marché du vêtement professionnel concerne environ 8 millions d’utilisateurs, soit le tiers de la population active, et représente un chiffre d’affaires de 580 millions d’euros, plutôt stable globalement, pour un effectif d’environ 3000 salariés en direct en France. L’export est dynamique: en croissance de 12 % versus 2018, il représente un chiffre d’affaires de 147 millions d’euros en 2019. L’Europe reste le principal débouché des entreprises françaises (89 %).

Aujourd’hui, le vêtement professionnel remplit des fonctions de plus en plus complexes. Vecteur de communication, porteur d’une image, le vêtement de travail voit ses enjeux se multiplier.